Post mortem - OSS Chapitre IV à venir: Mewtwo, le retour d'une légende

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Post mortem - OSS Chapitre IV à venir: Mewtwo, le retour d'une légende

Message  Carmen le Sam 17 Aoû - 23:47


Ouest Side… ce nom résonne encore dans la mémoire de certains aventuriers Hécatiens. Mais d’où vient-il ? 

Souvenez-vous. Un vieil Ecaflip aux poils blancs comme neige et de violet vêtu dénommé Mewtwo, découvrit en l’an 636 une pierre précieuse au prix exorbitant, nommée guildalogemme. Une fois en sa possession, il décida immédiatement de créer une guilde qui ferait office de maison pour lui, mais aussi pour tous ceux qui désireraient l’accompagner dans son aventure. Ce jour-là il ne se doutait pas qu’il allait ériger une guilde de renommée pour ceux qui le connaissait dans ce nouveau monde appelé Hécate. 

Il donna à cette fameuse guilde le nom de Ouest Side. 

Mais en l’an 640, après quatre années glorieuses, ce fut le drame. La Ouest Side est entièrement décimée dans de mystérieuses circonstances, mes recherches n’ont pas été fructueuses, car je n’en connais toujours pas la cause que je me tue à découvrir… Comment une guilde aussi mémorable pouvait sombrer d’une telle sorte ? 

Les années passèrent, nous étions en l’an 642, je travaillais d’arrache-pied sans interruptions sur le mythe de la Ouest Side. Mes recherches se tournèrent vers une jeune Sadidette nommée Zarza que je traquais dans l’ombre. Une nuit, en parcourant les Terres Désacrées de Sidimote mon choc fut aussi grand que la descente de Zarza au fond d’une fosse ! 

Ne pouvant pas me dévoiler, je me suis cachée en panique derrière un arbre mort près de la fosse. J’entendais la respiration de Zarza, elle était saine et sauve, je n’avais plus qu’à attendre sa remontée qui serait plutôt simple vu qu’un monticule de terre c’était installé à l’entrée du trou formant une sorte d’escalier.
Que fait-elle ? Cela faisait plus d’une heure que je l’attendais. Tout à coup elle réapparaissait telle une ombre fantomatique. Elle avait entre ses mains une chose qui brillait de tout son éclat, elle avançait de plus en plus vers ma direction, mais j’étais trop absorbée par l’objet qu’elle tenait fermement, j’étais comme pétrifiée et surtout excitée de savoir ce qu’est cette chose. 




Une fois à quelques mètres devant moi, je pu enfin distinguer très nettement une guildalogemme, mais pas n’importe laquelle, cette relique portait les inscriptions : Ouest Side ! 

Par dieu Osamodas, mon émotion fut telle que je bondi de derrière l’arbre pour laisser éclater ma joie, mais Zarza eu un élan de panique en voyant quelqu’un sortir de nulle part et me lança une terrible ronce agressive qui m’emprisonna ! 

Les minutes passèrent, je m’étais calmée et par la même occasion je prie le temps de raconter à la disciple de Sadida toute mon histoire concernant mes recherches sur le Mythe de la Ouest Side, et lui expliqua que cette relique était sans doute une des plus grandes trouvailles de tous les temps

 

Les mois s’écoulèrent, Zarza et moi étions devenues d’excellentes amies. Un beau jour elle me demanda ce que nous allions faire de cette guildalogemme vieille comme le monde, et c’est ainsi que nous avons décidé de redorer les fameuses couleurs de la Ouest side, encore plus rouge que le sang, et plus blanche que le pelage de Mewtwo lui-même. 
[Première partie des mémoires de Carmen.] 



[HRP] Meneurs : 
  


Bras droits : 

  

Recrutement : Ouvert ! (sans candidature pour le moment, veuillez contacter les meneurs ou les bras droits pour plus de renseignements IG, sur notre forum ou via Ankabox) 
Description importante : Nous recrutons les niveaux 190 minimum ou tout autre niveau ayant atteint 1337 points de succès (élite des bacs à sables). Nous recherchons aussi des joueurs autonomes qui savent se débrouiller d’eux-mêmes, ce qui ne supprime pas l’aide que nous pouvons malgré tout leur apporter. Nous demandons une écriture correcte sans non plus être parfaite pour autant, afin que nous puissions vous comprendre un minimum. Et pour finir nous rejetons toutes formes de gamineries ou d’irrespect envers les joueurs qui veulent intégrer notre guilde. 
Lien du forum de notre guilde : Cliquez-ici !


Dernière édition par Carmen le Mar 7 Jan - 3:21, édité 7 fois

Carmen
Membre

Date d'inscription : 03/05/2013
Localisation : Zaap Wabbits

Personnage
Classe: Disciple Osamodas
Niveau:
200/200  (200/200)
Guilde: Post Mortem

http://plot.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem - OSS Chapitre IV à venir: Mewtwo, le retour d'une légende

Message  Carmen le Mer 16 Oct - 3:10



Suite à l’invocation de la guilde Ouest Side, Zarza et moi passions des journées paisibles. 

De nouveaux membres nous on rejoint un à un. Notre amitié s’est particulièrement renforcée auprès de deux aventuriers qui n’ont pas tardé à devenir nos principaux porte-parole en guilde. Disciple d’Eniripsa et alchimiste folle au cœur sur la main dénommée Biscka, aux côtés de son compagnon d’aventure Olrik, un disciple de Iop bûcheron, pour qui le bois de Litneg n’a plus aucuns secrets.



Le temps passait, et je décidais de reprendre mes recherches sur le mythe de la Ouest Side, où je m’étais arrêtée,  dans la fosse des Terres Désacrées de Sidimote, là où ma vie prit un sens démesuré. Je pris sous la main mes notes, et ma Corde d’escalade.

Me voilà devant la fosse, mais un Ouginak gardait étrangement l’entrée. Je n’avais pas de Croquettes sur moi, allait-il me laisser passer ? Son regard semblait plutôt hautain et méfiant. Je m’approchais de lui délicatement, mais au moment d’ouvrir la bouche afin de lui parler, il se mit brusquement à m’attaquer !  Je ne pouvais plus reculer, étant en position de légitime défense, j’invoquai mon Poing du Craqueleur pour  le broyer. Puis au passage récupérer quelques-uns de ses organes, mon Dragonnet étant très friand des Cœurs d’Ouginaks.


Une fois mon combat terminé, je commençais à descendre dans la fosse. Il faisait sombre, si sombre que je me souvenais de ce détail important, le soleil ne se lève jamais aux Landes de Sidimotes… Je posais un pied à terre, et commençais à avancer à tâtons. Soudain, je me retrouvais devant une pierre qui ressemblait fortement à une dalle en mauvais état. J’avançais pour me placer au-dessus, et tout à coup, une porte s’ouvrit dans un bruit assourdissant venant de ma droite.



Je passais le pas de cette porte puis descendait sur des escaliers en bois, mon émerveillement fut à la hauteur de ce que je voyais juste en face de moi. Un laboratoire immense, éclairé d’une lueur bleuté. Il y avait en son centre de gigantesques fioles et éprouvettes en tout genre. Il faisait si froid… on aurait dit que quelqu’un, voire plusieurs personnes venaient régulièrement ici.

Sur le bureau qui se trouvait dans la salle, un étrange livre ouvert attirait mon attention. Sur la couverture du manuscrit était inscrite les lettres « OSS ».                                                                                   
Serait-il possible que je me trouvais à ce moment-là en possession du grimoire de cette guilde, le fameux Ouest Side Story ? Je commençais à feuilleter les pages. Le livre confirmait toutes les données que j’avais amassées depuis deux années. Une guerre avait bien éclatée aux Landes de Sidimote en l’an 640, mais le récit était bien plus précis cette fois.
J’apprenais les vrais raison d’une telle guerre. 

La Ouest Side fut décimée par Oto Mustam. Il s’opposait à un projet lugubre entamé par Mewtwo.  J’arrivais au second chapitre qui traitait de son projet secret, mais hélas la première page était partiellement déchirée, j’avais beau chercher, mais il manquait aussi tout le reste du livre. Sur cette seule page, j’ai pu recoller des morceaux laissant apparaître le mot « Purple »… Je continuais mon puzzle de papier car je sentais approcher une vérité obscure et terrifiante qui me glaçait le sang.

Soudain, un bruit retenti derrière moi. Méfiante, je tournais mes yeux lentement… Tout à coup ! Une chose que je distinguais à peine dans l’ombre me mit un violant coup dans la nuque. Je tombais immédiatement au sol inconsciente. Mais quelle est cette chose ?! Pourquoi m’a-t-elle frappé ? Où allais-je me réveiller ?!...




A suivre.

[Mémoires de Carmen, partie II]

Carmen
Membre

Date d'inscription : 03/05/2013
Localisation : Zaap Wabbits

Personnage
Classe: Disciple Osamodas
Niveau:
200/200  (200/200)
Guilde: Post Mortem

http://plot.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem - OSS Chapitre IV à venir: Mewtwo, le retour d'une légende

Message  Carmen le Lun 21 Oct - 1:55



Larmoyante en présence d’une chaleur étouffante mes yeux étaient embués, je pouvais à peine distinguer où je me trouvais. Après quelques minutes de patience, je pouvais enfin entre-ouvrir difficilement mes paupières.

Je me trouvais dans ce qui me semblait être une cellule de prison. Elle était glauque. Je sentais ma peau brûler part une fournaise écrasante, une forte odeur de soufre et de cadavre en décomposition me répugnait. J’étais au milieu d’une rivière de lave et en avançant à tâtons le ventre à terre telle une larve, je touchais des restes humains… Me relevant de désespoir, je priais de ne pas finir mes dernières heures au fond de ce trou à rats.



Subitement, un bruit sourd de pas ce faisait entendre à quelques mètres de moi. Ils étaient très lents et faisaient un son étrangement métallique, qui retentissait en un effroyable grincement dans toute la prison, comme si cette chose était tellement lourde qu’elle pouvait fendre le sol à chaque instant. Je me tournais brusquement, la panique était montée en moi.

Descendant d’un escalier au fond de la pièce, la lave éclairait le scaphandre d’un imposant Steamer.  Il s’approcha de la grille cadenassée où je me trouvais. Et là il me révéla d’un ton froid que c’était bel et bien lui qui m’avait assommé dans le laboratoire. Mais je ne sais pour quelles raisons, il était reparti aussi vite à l’étage.


Ne sachant plus comment faire pour m’en sortir, j’eus une idée révélatrice. J’invoquais plusieurs Tofus espérant qu’ils puissent s’échapper de cet endroit grâce à leur petite corpulence, qui leur permettaient de se faufiler à travers les barreaux. Peut-être que quelqu’un me viendrait en aide ?...

[Puis, quelque part dans Brâkmar...]

Quelle chance ! Un de mes trois Tofus avait découvert la seule personne en qui j’avais une confiance aveugle, Zarza. Elle se trouvait à la sortie de Brâkmar, s’apprêtant à chasser le Mulou pour sa bonne viande. Étonnée, elle se demandait ce que pouvait bien faire ici ce satané Pedrito, l’un de mes Tofus qui aimait bien lui bécoter la viande qu’elle chassait.

Essayant de le repousser grossièrement avec la main, Zarza se rendait compte que Pedrito avait l’air excité et paniqué, il ne regardait même pas le sac de Zarza grouillant d’appas. Finalement, elle comprenait que le pauvre Tofu essayait de lui dire quelque chose, ainsi, elle se lança à sa poursuite cavalant à toute hâte dans les Landes de Sidimote.



Pedrito s’arrêtait devant la fausse où j’étais descendu lorsque je découvris le laboratoire. Sans réfléchir un seul instant, Zarza fonça dans le trou et m’entendit hurler au loin.

Ni une ni deux, elle avançait rapidement au son de ma voix, ce qui la guida jusqu’à moi. Elle était choquée de me voir aussi mal en point, enfermée dans cette satané cage brûlante. Zarza invoqua une Sacrifiée qui fissura le cadenas, puis, pris d’un excès de rage voyant que l’objet résistait, elle le brisa d’un Coup de Poing fatal. Le cadenas cédait enfin, me délivrant de cet enfer.


Je suivais Zarza m’indiquant le chemin qu’elle avait emprunté pour que nous puissions nous échapper. Quelques heures plus tard, lorsque nous nous étions remis de nos émotions,  elle me proposa d’aller m’asseoir à une table de la Taverne, elle devait me révéler quelque chose de très important. Je sondais aussitôt son regard dès qu'elle commença à m'approcher, espérant comprendre d’avance ce qu’elle voulait tant m’expliquer. Mais je ne voyais qu’une sérieuse froideur esquisser les traits de son visage.

Aussitôt installées, elle me déclara :

« La Ouest Side n’était qu’un test ».

Incessamment je comprenais qu’il fallait que je la laisse s’expliquer silencieusement. J’étais surtout abasourdi et ne pouvais articuler un seul mot. Elle suivait cette fois son récit sans interruption et me dévoilait une chose qui dépassait mon entendement, rendant mon statut de chercheuse réduit à néant face à de telles paroles :

« Pour commencer, parlons de l’endroit où tu te trouvais. J’étais plutôt nerveuse de te voir emprisonnée. Car ce n’est pas un endroit anodin, en effet, c’est le laboratoire 055 plus communément appelé l’OSS. Ce bâtiment avait pour but de traiter les recherches liées au projet Si’Amois, c’est ce projet qui donna naissance à Mewtwo et Thirteen. Tu vas me demander, mais qui est donc ce Thirteen ? C’est un bébé éprouvette, le frère siamois de Mewtwo. Tout le monde l’avait oublié et ignoré, car il n’avait pas la même ambition que son jumeau. Il était resté  dans l’ombre, alors que Mewtwo avait de tous autres projets, ceux de devenir fort afin d’acquérir plus de pouvoir au sein du Monde des Douze… Et pour ça, il devait reproduire ce que ses créateurs lui avaient infligé.

Il commença d’abord à capturer des miliciens pour ses expériences. Mais il finit très vite par comprendre qu’une révolution ne se mène pas seul, il commençait donc à réunir des informations récupérées dans les quatre coins du Monde. À son retour, il avait recueilli des informations précises lui permettant de se faire une idée sur les moyens qu’il devait employer. Puis, après des années de réflexions et de travaux à ce sujet, il eut l’idée macabre d’utiliser des Graines de Poupées Sadida sur des Zombis ramenés à la vie grâce à la Laisse Spirituelle d’Osamodas.


Mais l’autre question évidente était, comment faisait-il pour utiliser le sortilège de la Laisse spirituelle alors que Mewtwo est un Ecaflip ? Il trouvait pour cela un compromis, celui d’utiliser le Contre Coup Ecaflip sur un pauvre Osamodas afin de le maintenir en vie grâce à ce sortilège et le faire chanter. »

Pour appuyer la suite de son explication Zarza me tendait le reste du livre déchiré de l’OSS. Je m’empressais de lire la suite. Le manuscrit traité, "Purple And Navy" évoquait la naissance des deux Ecaflips. Ainsi que la fameuse idée de Mewtwo concernant une armée de zombies, dont les premiers sujets d’expériences étaient inscrit ; Salitre le Steamer, Apatia la Zobal,... je survolais les appellations sans y porter d’attention, jusqu’à ce que mon œil croise le nom de Zarza la Sadida sur la liste.

Mais… pourquoi Zarza ! Que faisait son nom inscrit dans le livre ??

Suite à ce questionnement, il m’en venait une à l’esprit que je devais absolument lui poser. Elle aussi alors pouvait se faire contrôler par Mewtwo ?



Zarza m’expliquait qu’elle se faisait effectivement contrôler par Mewtwo, mais dû aux origines des Graines de Poupées Sadida elle ne pouvait avoir qu’un effet partiel sur son esprit, car elle-même pouvait contrôler ses invocations grâce à ses graines.

De ce fait, Mewtwo était contraint de lui parler de ses projets à elle seule étant donné qu'elle était capable de rester consciente. Par chance, Zarza accepta de l’accompagner dans son projet final morbide, nommé [Post mortem].

Subitement, la relique Ouest Side précautionneusement gardée par Zarza et moi se brisa, laissant apparaître un nouvel étendard. Une ère glorieuse, sombre et dévastatrice s’annonçait...

À suivre.
[Mémoires de Carmen, Partie III]

Carmen
Membre

Date d'inscription : 03/05/2013
Localisation : Zaap Wabbits

Personnage
Classe: Disciple Osamodas
Niveau:
200/200  (200/200)
Guilde: Post Mortem

http://plot.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem - OSS Chapitre IV à venir: Mewtwo, le retour d'une légende

Message  Carmen le Mar 19 Nov - 22:11

La Post mortem recrute désormais uniquement via son forum dans un sujet type questions/réponses.

Pour les intéressés Cliquez-ici

Carmen
Membre

Date d'inscription : 03/05/2013
Localisation : Zaap Wabbits

Personnage
Classe: Disciple Osamodas
Niveau:
200/200  (200/200)
Guilde: Post Mortem

http://plot.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem - OSS Chapitre IV à venir: Mewtwo, le retour d'une légende

Message  Carmen le Mar 7 Jan - 3:26

RP du mythe de la Ouest Side Story à venir, suite du projet "Post mortem", Chapitre IV : Mewtwo, le retour d'une légende.





En attendant : Hors-série de l'OSS : Les mémoires de Carmen, basées sur le thème de l’évent déroulé sur Hécate le 1 Javian 644, La valse sanglante de Djaul et Jiva.
__________________________________________________________________________________________________________________________________________

« Brâkmar était agitée en cette nuit du premier Javian 644, les éléments se déchainaient, c'était assez inhabituel. Une pluie glaciale inonda les rues du Quartier des Pêcheurs, je m'attelais pour me réchauffer près du feu.
Peu à peu, je m'endormais paisiblement sur une chaise matelassée dans un coin de l'atrium, caressée par cette douce chaleur pourpre, quand subitement, j'entendis quelqu'un hurler le nom du gardien de Descendre Djaul, le grand pataugeur. 

D'après les bribes de phrases que je réussissais à décrypter, l'orage n'était pas de mon côté ce jour-là, il était apparu en Amakna il y a quelques minutes. Il menaçait de détruire les ports du village de son poing dévastateur, afin de provoquer Jiva la sage, protectrice du mois de Javian. Il voulait régner et geler nos terres à jamais malgré la venu du mois suivant.

Mon instinct de chercheuse de mythes refaisait surface, je laissais ainsi de côté mes écrits liés à l'investigation du projet « Post mortem » et j'entreprenais avec hâte, bien qu'un peu étourdie par mon léger assoupissement de partir enquêter.
J'enfilais mes paires de bottes en poils d'aisselle de Missiz Frizz, ma besace remplie de notes, et mes lunettes sans lesquelles je ne voyais parfaitement rien. Je courais, encore et encore, slalomant entre les aventuriers terrifiés qui fuyaient se réfugier chez eux. Enfin, j'apercevais le zaap de Brâkmar au loin, je m'approchais de plus en plus, puis d'un bond je traversais son voile magique ténébreux qui me transporta immédiatement au Village d'Amakna. 

Dès les premiers pas, je pataugeais dans le sang. Tout était dévasté, les cadavres des habitants qui eurent le malheur de passer par-là étaient entièrement broyé, les morceaux de chairs s'étendaient à perte de vue. Une odeur nauséabonde de Shukrute remontait en surface...
Les hurlements et les pleures des villageois étaient insupportables, mais celle du démon était si puissante qu'elle écrasait littéralement cet enfer. Peu après mon arrivé, une horde de Bontariens armé jusqu'aux dents surgissait du transporteur en direction de l'Ouest. Je décidais de les suivre, jusqu'à ce qu'ils cessèrent de bouger, à l'orée d'une immense plaine. 

Ce qu'ils disaient s'avérait juste, Djaul était bel et bien présent. Mais soudain, les cieux s'illuminèrent. Un faisceau bleuâtre transperça la nuit, laissant apparaître la divine Jiva. Elle articulait quelques gestes qui nous laissaient sentir un air transpirant de magie tout autour de nous. Mais à peine j'eus le temps de l'apercevoir, qu'elle faisait face au démon. Son arrivée fut aussi remarquée qu'impressionnante. Les éléments s'apaisaient, et de la terre jaillissait d'incroyables rayons célestes. »

- Je ne compte pas te voler la vedette, Djaul. Je veux simplement Javian. Déclarait la déesse d'un ton impatient.

« À peine le temps de s'exprimer, qu'elle attaqua Djaul en déployant une Gelure de Xélor d'une puissance dévastatrice. Bien que difficile à croire, le démon s'était laissé surprendre. Ironiquement prisonnier du gel, comme lorsqu'il figea l'Île de Frigost à jamais, Jiva s'apprêtait à lui infliger le coup de grâce avant qu'il puisse se libérer.
Mais alors que toutes les personnes présentes cette nuit-là pensaient fêter la victoire de la divine Jiva, celle-ci s'arrêta net. Son regard se dirigea vers une armée de soldats Brâkmariens qui c'étaient interposés devant leur maître afin de le secourir. 
Spectateur de ce qui est normalement un geste émouvant, Djaul réussissait à briser la glace qui l'entourait, et se mit dans une colère noire. »

- Qu'est-ce qui vous fait croire que j'ai besoin de l'aide de simples mortels ? Hurlait le Shushu.

« Fou de rage, il s'en prenait à ses sous-fifres les balayant d'un revers de main. Dans son élan, étant la dernière Brâkmarienne à ses côtés, il m'empoigna le crâne avec violence et me jeta au milieu du clan Bontarien. Immédiatement, la protectrice de Javian me secourut malgré mon rang, sa sagesse la rendant gardienne de tout mortel.
Prit d'une fureur ravageuse, Djaul lança une Lacération sur la déesse que ses alliés s'empressèrent de parer. La riposte ne se fit pas attendre, Jiva, soutenue par les Bontariens, amorçait l'offensive contre le démon, négligeant ma dévotion à Rushu et son funeste bras droit. 

Ni une ni deux, je profitais de cette terrible erreur pour défourailler mon Épée Gloursonne que j'enfonçai dans le dos d'un des gardiens de Bonta. » 

- TRAÎTRESSE ! S'écriait dans un dernier souffle le soldat.

« Jiva se retourna, déroutée par ce qu'il venait de se passer. Djaul profita de cet instant d'inconscience pour s'envoler et finir par s'écraser sur les pauvres Bontariens. La protectrice était pétrifiée par ce spectacle macabre.

Le Shushu dégagea ses crocs d'un sourire cruel, et me jeta une dague pour m'avertir du choix qui s'offrait à moi. Me détruire, ou alors le laisser-faire lui-même. Il ne voulait épargner aucun mortel. Je décidais de m'infliger le coup de grâce afin de lui prouver ma dévotion jusqu'au dernier souffle. La dague commença à me transpercer le ventre, je pouvais sentir cette lame gelée me trancher les entrailles. La douleur était épouvantable.
Djaul inclinait sa tête de gauche à droite, toute son attention se porta sur Jiva. Finalement, il se détourna de moi, emporta Jiva au loin vers d'autres horizons, loin de nos pauvres yeux de mortels ne pouvant supporter les hostilités d'un tel duel. Le battement de ses ailes était si puissant qu'il me balaya, ma tête heurta un rocher, je m'étais évanouie. 

Le lendemain, je me réveillais dans ce qu'il semblait être un enclos, me levant péniblement, je remarquais que mes blessures étaient soignées. Une taverne se trouvait à proximité de mon emplacement, j'étais assoiffée et morte de faim, une pause s'imposait.

Voici ce qui s'est réellement passé ces derniers jours, mes chers piliers de comptoir ! Tavernier ? Resservez-moi une bière s'il-vous-plaît, j'en ai bien besoin.»

[Mémoires de Carmen, Djaul et Jiva, 1 Javian 644]


Ps : J'en profite pour remercier encore une fois les MJs animateurs de l'évent sur notre serveur, ainsi que tous les Hécatiens présent ce jour là. Pour plus d'information, allez sur le lien : Combat de Djaul et Jiva sur Hécate en détail (Cliquez-ici)

Carmen
Membre

Date d'inscription : 03/05/2013
Localisation : Zaap Wabbits

Personnage
Classe: Disciple Osamodas
Niveau:
200/200  (200/200)
Guilde: Post Mortem

http://plot.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem - OSS Chapitre IV à venir: Mewtwo, le retour d'une légende

Message  Carmen le Lun 21 Avr - 14:33

Passage des Post Mortem dans le Dofus Mag n°39. Encore une fois un grand merci à XyaLe qui m'a proposé cette perle sans que je m'y attende.


Carmen
Membre

Date d'inscription : 03/05/2013
Localisation : Zaap Wabbits

Personnage
Classe: Disciple Osamodas
Niveau:
200/200  (200/200)
Guilde: Post Mortem

http://plot.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem - OSS Chapitre IV à venir: Mewtwo, le retour d'une légende

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:33


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum