Présentation Alliance DEI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation Alliance DEI

Message  Eric-Cartman le Jeu 25 Juil - 14:13

Bonjour,

J'aimerai avoir des avis, critiques sur le texte que je suis entrain d'écrire et qui a pour but de plus ou moins présenter l'alliance à laquelle j'appartiens en narrant des les aventures de différentes personnes que je connais ig grâce à de petits chapitre mettant en scène leurs personnages. Voici donc un texte sur l'alliance Divide et Impera. La suite est en court d'écriture.




La rencontre



Une atmosphère pesante régnait en ce pluvieux matin de Juinssidor. Groupé sur l'Ile de Grobe, un clan de vieux guerriers tenait position dans les marécages boueux et nauséabonds de cette tourbière, faisant face au Pont menant à Pandala. On remarquait par-ci le blason doré des "Secrets du Temps", par là, celui pourpre des "Cauchemars", ou encore ceux noirs et blanc du "Clan des Dragonniers", Rouge des "j'ai faim" ou Noir des "chutes de Sang"... Mais la couleur dominante qu'affichaient tout ces guerriers était bel et bien le Violet foncé, que l'on retrouvait sur les casques et les capes, ainsi que le doré. Celui d'une torche allumée, représentée sur chaque étendard, chaque maille, chaque devanture et chaque écu.


Le pont et à fortiori l'île, avaient été conquis la veille. L'alliance n'avait cessé de combattre toute la nuit pour le garder, que ce soit contre les assaillants, ou contre les habitants fantomatiques de l'île. Se relayant pour la défense, chaque guilde formait maintenant un morceau de l'alliance, une pièce maîtresse de la réussite de cette prise, de la conquête de ce lieu et de la victoire de cette union.


Les combats s'étaient arrêtés à l'aube, laissant quelque temps de repos aux assaillants et aux défenseurs. Mais ce repos, tout le monde le savait, serait bref. Des corps flottaient déjà par dizaines dans la rivière. Par-ci, il n'était pas rare d'apercevoir une jambe ou un bras, si ce n'est carrément un tronc d'homme ou de femme qui suivait le courant ou restait stoïque sur la terre ferme tel un Iop venant de se faire transformer par une Rubise . Par là, une tête ou deux roulaient lentement sur l'eau, couleur pourpre, de la rivière de sang... Blessés, fatigués, découragés, les DEI n'en étaient pas moins toujours à leur poste. Les artisans réparaient inlassablement cape, coiffe... Affûtaient épées, haches, dagues... Les médecins, Eniripsa, Osamodas ou encore Steamers pansaient les plaies. Quelques Fecas s'adonnaient même à les aider à l'aide de Rhon ou de marteaux Ronto. La bataille allait recommencer d'ici peu. Tout le monde le savait et chacun prenait son mal en patience dans un silence impérial, à l'aide de courage ou de boissons. Mais tout le monde allait se battre à nouveau.


Le tambour ennemi ne mit en fait que quelques heures à retentir de nouveau. Une ou deux, tout au plus. Les guerriers de la DEI montèrent rapidement leurs dragodindes et se rangèrent vite en ordre de bataille, devant le pont, entre les arbres, pour préparer une charge meurtrière. Devant eux, cachés dans la forêt, se tenait une armée de gosses et d'ados pré-pubères, tous plus moches les uns que les autres. Leurs habits ne ressemblaient à rien, leurs gueules de choux n'était bonnes qu'à être baffer, si ce n'est à servir d'urinoir ou de crachoirs. Tout au long de la nuit, on les avait entendu se plaindre, se quereller et comparer leur taille de pénis au grès des mamans de leurs interlocuteurs entre chaque escarmouches. On ne saurait dire de quelle alliance ils étaient issus, ou même si ils appartenaient à une coalition tellement ils étaient désorganisés.

Désorganisés, moches, mais beaucoup, beaucoup plus nombreux et leurs épée tranchaient tout aussi bien que celles de la DEI...

A la surprise de tout le monde, un jeune Roublard s'avança à découvert de l'autre côté du pont. Sortant des fourrés, il brandissait un drapeau blanc, alla jusqu'au quart du pont et s’arrêta net.

-"J'y vais, on verra bien ce qu'il veulent ces culs terreux...
- Mouais..."

L'émissaire DEI, Azadax, qui menait les troupes depuis la veille, donna l'ordre à celles-ci de ne pas la suivre et s’avança le long du pont. Une fois à portée de voix du Roublard, elle s'arrêta et se sentant un peu seul sur ce coup, entama la discussion.

-"Ohé! Ohé ! Cria-t-elle...
- Capitaine abandonné susurra une voix à son oreille... Un sourire apparut sur les traits de la charmeuse de poupées.
- J'VIENS AVEC UN DRAPEAU BLANC! répondit le roublard.
- Ciel, j'avais pas remarqué... Maintenant qu'il le dit ! susurra à nouveau la voix.
- J'ai vu ! Tu viens dans le cadre d'un pourparlers ?! Cria à nouveau Azadax
- OUE JE VEUX TE PARLER ! Meugla-t-il. APPROCHES TOI ! VIENS VOIR ! J'AI DES KAMAS QUE J'AI VOLE A MES VIEUX!"

Sentant le piège, la Sadida tourna la tête juste à temps pour voir la Dague filer vers ses omoplates. Un Sram! Esquivant le coup de dague, elle sauta en avant tête la première, roula sur elle même et se remit sur pied tout en sortant sa baguette d'un mouvement fluide et rapide en se retournant.

-"T’inquiètes... Je l'avais entendu à trois lieux cet abruti... Quand t'es un Sram, tu te bas pieds nus et pas avec des talonnettes pour paraitre plus grand en étant invisible... Honte à ma Race... Il était aussi bruyant que Toze quand il a but un verre de trop..." susurra la voix.

Un Sram mâle apparut devant la Sadida et tomba à genoux, la gorge ouverte en deux par une dague.

-"Ce soir... Lasagnes ! dit tout bas la voix. Attention!"

Azadax eut tout juste le temps de voir le sacrieur qui était apparu au bout du pond, à côté du roublard... Elle se sentit attirée et prit une vitesse folle avant de se retrouvé à moins de cinq mètres de ses ennemis et d'une trentaine de son camp. Elle eut juste le temps d'entendre dire le Roublard... "Boum".

Et le chaos commença...



Sur le pont de Grobe, on y danceuh on y danceuh


Dans son dos, des éclats de bois volèrent en tous sens à moins de deux mètres d’elle. Elle entendit les cris de rage et de surprise de l'armée DEI, mais peu importe. Elle devait faire le vide, ne penser qu’à elle et surtout, ne jamais rien lâcher. Elle était seule. Un trou de deux mètres au milieu du pont s’était formé suite à l’explosion de la bombe du Roublard, la coupant de toute aide, mais certainement pas de tout soutien. Impossible de sauter avec son armure, et hors de question de laisser à ces va-nu-pieds un équipement de cette qualité sans se battre.

Devant elle, se tenait fièrement le Sacrieur et le Roublard, content de leur coup. L’un avait un sourire narquois et ne se cachait pas pour la lorgner du regard. L’autre, certainement plus vieux, sortait déjà son épée de son fourreau.
Deux contre un, sans compter l’armée derrière eux qui commençaient déjà à apparaitre, sortant de la forêt des Pandawa… Il fallait tenir, elle le devait ! Azadax savait aussi qu’elle ne tarderait plus à venir… Tenir… Tenir…

-« TENIR ! … POUR DEI !» hurla-t-elle

Sur le pont, de tout côté, des plantes se mirent à pousser en quelques secondes. Certaines pourvues de fleurs, commençaient déjà à libérer des spores jaunâtres quand le Sacrieur arriva sur elle. Tailladant de haut en bas, avec une hache, elle n’eut aucun mal à bloquer le coup de son adversaire sans même bouger. En effet, une ronce impressionnante arrêta net l’arme à cinq centimètres du haut du crâne de la Sadida en s’enroulant autour de celle-ci et en enlaçant le bras du lâche. D’une force incroyable, la ronce souleva le Sacrieur de terre en essayant de lui arracher son arme, le laissant suspendu au-dessus du sol tel une marionnette gesticulante et bruyante.

-« Pffff… Amateur…. » Cracha la Meneuse des Dragonniers…

Une seconde ronce apparue, plus fine mais plus rapide sous les pieds du Sacrieur qui ne touchaient plus terre et s’engouffra dans le trou béant qui lui servait autrefois à poser sa pêche… Tailladant pantalon comme intestins, le pauvre malheureux n’eut pas longtemps à souffrir puisqu’en quelque seconde, la ronce fit exploser son corps, déversant une pluie de sang et de viande partout autour de lui, y compris sur la Sadida qui ne ferma pas les yeux une seconde.

-« cété un noub… » Ces mots eurent à peine le temps de l’atteindre qu’elle sentit une brûlure le long de sa jambe, la forçant à plier genoux à terre.

Elle regarda le Roublard dans les yeux, avant de s’apercevoir qu’ils étaient quatre... Putain de clones à la con se dit-t-elle…

-« Laisse au Sram ce combat petite Sadida. Tu t’es bien battue, mais tes seins sont maintenant trop handicapants. Leur forme en gants de toilettes et leur longueur risqueraient d'heurter des bombes et de tout faire sauter, toi y compris. Cg’ et Sub’ vont te ramener à la base pour soigner ce petit bobo. Nous serions…
- Fermes là, t’es ou bouffonne ? Tu pouvais pas m’aider avant ? Coupa la Sadida, regardant partout autour d'elle
- Je vais te démolir Azadax dit l'un des Roublard.
- Je vais te démolir merdeux » dit la voix sur la droite de la Sadida."

A peine ces mots retentirent qu’elle se senti voler le long du pont, tirée par les bras, retournant vers Grobe… Sa jambe lui faisait un mal de chien… Un Iop l'éloignait de la zone du combat.

-"Sub… T’aurais peut-être pas dû laisser Sary tout seul là bas…"



Ready... Fight !


-« T KI TOUA, ? Hurla le Roublard, J’ALLE TUAI AZADAX MAIRDE !
- Un démon de l’ancien temps. .. S’amusa la Sram…
- MAIS ZOMME VON TE TUAI PD ! CE MON ARMAI DERRIAIRE !» vociféra le Roublard, rouge de rage

En effet, l’armée avançait. Des centaines de pseudos guerriers montés sur des dragodindes approchaient doucement. Une chance pour la DEI, que ceux-ci semblaient ne pas vouloir aider leur alliés, et maintenant leur allié, sur le pont, mais préféraient regarder le combat et probablement faire des paries.

-« Qu’ils avancent, une surprise les attend, chuchota la femme maintenant visible. Au moindre geste, ils meurent. »

Voyant que son armée n’était pas près de l’aider, le Roublard comprit au bout de quelques secondes que le combat allait se dérouler entre lui et cette vieille femme qui, semblait à peine capable de se mouvoir. Les trois clones foncèrent droit sur la Sram. Avant même d’avoir fait trois pas, ils explosèrent en même temps dans un vacarme infernal.

-« Pardi mon brave ami, que pensais-tu que je faisais pendant que vous preniez gentiment mon ami en surnombre ? Une tarte aux myrtilles ? » S’exclama la Sram,

Trois nouveaux clones apparurent… et disparurent sitôt qu’ils commencèrent à courir vers la Sram. Technique futile…

-« Au revoir » dit Sarynox,



Vole petite, vole!

A peine eut-elle le temps de sauter de l'autre côté du pont et de se réceptionner que l'incroyable explosion retentit, la propulsant haut dans les airs au milieu des bouts de bois calcinés qui volaient tels des fléchés enflammées autour d'elle. Sonnée par l'ampleur de la détonation, et balayée par son souffle, elle reprit seulement conscience lorsque des mains noueuses vinrent la saisir par les hanches pour la tirer vers la surface.

-"Respire M'man!" dit la voix roque...

Après avoir expulsé l'eau de ses poumons douloureux, elle inspira une grande bouffée d'air et se mit à toussoter. Chaud, sec, lourd. L'air était presque irrespirable et elle eut bien du mal à retrouver son souffle au milieu des bouts de bois flottant.

Même si l'explosion de la bombe roublard avait été suffisamment puissante pour percer un trou dans le pont, elle n'était rien comparée à ses pièges mortels. Là ou se tenait fièrement un pont il y a moins de cinq minutes, trônait maintenant un vide d'une quinzaine de mètres. Plus personne maintenant ne pouvait passer. Même un Iop entraîné ne pouvait bondir pour rejoindre la rive opposée.

Se laissant aller contre son fils qui la tirait vers leur île en nageant, elle se mit à contempler son œuvre, un sourire au lèvre. Mis à part le pont détruit, elle s’aperçut que ses pièges avaient tout de même réussit à déraciner quelques arbres, ou mettre le feu à d'autres, créant une sacrée pagaille dans le camps adverse. Beaucoup d'hommes étaient sûrement tombés mais, de là ou elle était, elle ne pouvait les voir. Dommage... C'eusse été un jolie spectacle, tant de morts au pied de la magnifique montagne de Feudala...

Lorsqu'ils arrivèrent enfin sur Grobe, la Dame se laissa aller sur la berge, fermant les yeux et ne pensant plus à rien. La mère se savait entre de bonne mains, ou surtout entre de bonnes tourelles.

"MAIS QUELLE ABRUTIE ! T'AURAIS PU TOUS NOUS TUER ! MAINTENANT ON EST COINCE SUR CE FOUTU ILOT!" Cria quelqu'un un peu plus loin, LAISSE MOI PASSER TOI, T'AS BEAU ÊTRE SON FILS, JE SUIS TRÉSORIÈRE DE DUG !
- Et bla, bla, bla... Toujours à se la ramener celle-ci... Gna gna j'me la pète car j'ai des Gloursobottes roses fluo, gna gna j'suis la plus belle alors que j'ai une gueule de Kralamoure... susurra d'une voix sarcastique la Sram allongée.
- T'ES PAS BIEN DANS TA TÊTE ? D’OÙ T'ES ENCORE ENTIÈRE EN PLUS ? questionna la Sadida.
- Pas besoin de crier, je suis juste à côté... Mes plans ne regarde que moi..."

Elle tenta de se relever, mais comprit qu'il en était hors de question, elle s'assit simplement. Jambe cassée, brûlure au second et troisième degrés sur tout le flan droit, écharde longue de dix cm logée dans l’épaule, elle n'irait pas bien loin avec ses vêtements en lambeaux sans la tourelle plantée à côté d'elle la régénérant. Prenant l'air pataud, elle regarda Woodini devant elle. Les armes à la mains et la belle tunique "flashie" de combat sortie, elle était rouge de rage, vociférait et faisait de grands gestes tantôt montrant le ciel, tantôt frappant le sable à genoux.

- TU M’ÉCOUTES OUI ? QU'EST CE QUI TE FAIT RIRE ? Oh! Merde!"

La Sram s’évanouit.



La plan...


"C’est pas bientôt fini vos chamailleries oui ? On se fiche de qui a raison ou tort ! Les faits sont là. Grobe est toujours sous notre contrôle. Le pont est trop endommagé pour pouvoir être franchit. L’ennemi reste à nos portes et continue de nous menacer. Nos réserves d’eau et de nourriture sont presque épuisées, elle s’appuya sur la table pour donner plus de poids à ses paroles, Et enfin, l’un de nos meilleurs soldats est à l’infirmerie. Des espions m’ont rapporté qu’ils allaient essayer, demain matin, de venir en force, à la nage et en barque, pour nous vaincre grâce à leur supériorité numérique."

Zerb regarda succinctement les représentants de chaque guilde de l’alliance. Le carnage orchestré par certain du clan des Dragonnier avait remotivé les troupes. A dire vrai, il avait offert une lueur d’espoir à toute l’alliance. Beaucoup d’hommes étaient morts chez l’adversaire et très peu dans leurs rangs. La veille au soir, après que se furent éteint les derniers feu provoqué par l’explosion, un gigantesque banquet avait alors débuté. Les J’ai faim, entre autre, ne s’étaient pas privés pour vider toutes les réserves de nourriture et d’alcool, créant quelques tensions entre les gros mangeurs et les gros buveurs de chaque guilde.

-" Que proposez-vous ? La question était simple mais déterminante. Tous, autour de cette table savaient que l’avenir de l’alliance dépendait essentiellement de cette réponse.
- Cg et moi avons mis au point un plan qui va réserver quelques petites surprises à ces culs terreux… Laissez-moi vous en faire part…"

Elle sortit de son épaisse fourrure une petite feuille de papier et commença à parler tout bas…



Vilain le chat !


Dame nuit régnait encore sur ces lieux lorsqu’un vieil Enutrof vint le réveiller en chuchotant son nom à travers les ronflements des soldats. Faisant semblant de ne pas l’entendre, il se retourna avec lenteur dans son sac de couchage, pour ne pas être vu, puis remonta les couvertures au-dessus de sa tête. Peut-être ne le trouverait-il pas, dans cette prairie qui leur servait de dortoir, au milieu de ce champ de duvets. Dormir… Se reposer et dormir, Se reposer et flemmarder… Flemmarder et Dormir… Voilà qui comblerait bien sa matinée… A midi, manger… Une bonne cuisse de Bwack avec du jus… Du jus et des fritt…

"Oz, chuchota le vieil homme, le réveillant à nouveau, Oz, Une femme te cherche, elle a un sacré part choc, Ozenrol, t’es ou ?"

Pesant le pour et le contre, le jeune Eca vint à se demander de qui pouvait bien parler le trouble sommeil… Une femme qui me cherche, avec de gros seins… Hum… Il en connaissait pas mal… Une ex peut-être… Pourvu que ce ne soit pas Lola… Non, impossible, jamais Lola n’aurait su rouler jusque Pandala… Hum… Sary peut être… Mouais, Sary n’aurait pas envoyé un Enu si elle devait le chercher mais certainement l’un de ses fils… Le gentil là… Le Steam qui partage ses repas avec les "J’ai faim"… Aza sûrement… Mais pourquoi l’Enu dirait "une femme", et pas "Aza"… Il lui fallait plus de précisions sur la forme, le poids et le bonnet de ces seins pour savoir qui le demandait…

La curiosité est un vilain défaut… Mais la luxure un doux plaisir… Il se redressa pour s’asseoir, se frotta les yeux et bailla bruyamment. Excédé par tout ce bruit, plusieurs sacs de couchage émirent des "cchhhhuuuttttt", des "Pssssstttt" et même un "Ta gueule le chat !"

Après avoir rejoint l’ancêtre à quelques mètres de lui, ils sortirent ensemble à pas feutrés du dortoir improvisé.

"Elle est belle au moins ? Tu m’as parlé de nibards, t’as intérêt à ne pas avoir menti ou je retourne me coucher après t’avoir botté le cul le vieux !"

L’homme ne répondit pas et ils s’enfoncèrent ensemble, en silence, dans la forêt pour rejoindre le post de commandement.

Le joueur de cartes, pas encore parfaitement réveillé n’eut aucun mal à suivre le cupide petit homme. Il portait, comme beaucoup de monde, la tenue officielle de l’alliance. Une cuirasse de maille violette foncée cerclée de fils d’or jaune ou trônait en son centre l’imposante torche dorée, laissant miroiter l’éternelle flamme du courage, du respect et de la puissance. Son casque, lui aussi avait dû être doré un jour, mais, beaucoup plus sale et abimé que le reste de son équipement, il signalait à Oz que la personne qui l’accompagnait été un membre ancien de leur alliance. En effet, même si l’on pouvait facilement changer une côte de maille en acier qui elle était peinte, le casque en or massif demandait beaucoup plus de fonds pour être changé. Parfois même, il était nettement plus pratique de récupérer un casque d’un novice mort au combat ou à la taverne devant une choppe de bière, que d’aller voir un foutu comptable pour en avoir un neuf.

Ils marchèrent dix minutes, tout au plus, dans les bois et arrivèrent devant les grandes et somptueuses tentes de commandement. Battant au rythme de la légère brise, une multitude de bannières flottaient devant chaque tente, indiquant à qui chacune de celle-ci appartenaient. Il n’était pas rare de voir plusieurs tentes assignées à la même guilde et ainsi, ils passèrent devant les tentes des célèbres guildes Anonymes et Chutes de Sang avant d’arriver à destination, la tente du commandement suprême.

"Bon… s’impatienta Oz, Tu m’as parlé d’une femme et je ne vois rien pour le moment, qui a deux seins et un entre-jambe que j’aimerai picorer. L’Enu souffla en se frottant les yeux puis partit sans dire un mot vers les tente Arthurian’s. Quel con, me réveiller moi, pour me faire poiroter au beau milieu de la nuit, dans la boue de cette île fantomatique et la froideur de la nuit… Ca va pas se passer comme ça, tu vas voir, je vais tous les taper… Tous… T-O-U-S !"

Un pan de la tente s’ouvrit, laissant filtrer quelques voix. Une femme, Ecaflip sortit de la tente et le regarda de haut en bas avec un regard de dépit. Zerb…

- "C’est donc ça, celui sur qui va reposer une grosse partie du plan ? Un Eca nu, sale, et à moitié endormi qui crie au beau milieu de la nuit qu’il veut se battre ?" dit elle tournant la tête vers la tente.

N’ayant pas pensé à enfiler un caleçon, Oz, l’Eca exhibitionniste, se sentit gêné avant de lever la patte pour se gratter les oreilles et prendre une pose digne du Dieu Iop.

- "Une grosse partie hein ? Tu parles de moi là… J'ai un coeur aussi..." il sourit en voyant son interlocutrice regarder son entre-jambe.


Sarynox


Merci d'avoir prit le temps de lire.


Dernière édition par Eric-Cartman le Jeu 25 Juil - 14:16, édité 1 fois

_______________________
Noot! Noot !
avatar
Eric-Cartman
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 08/04/2009
Localisation : Nord, près de Lille

Personnage
Classe: All ou presque
Niveau:
200/200  (200/200)
Guilde: Dugrimst Shur'tugal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Alliance DEI

Message  Eric-Cartman le Jeu 25 Juil - 14:14

Les compagnons




Même si il n’avait pas été convié à leur réunion, Oz n’en était pas moins touché de la confiance que portaient à son égard le commandement. Le choisir lui et pas un autre pour une mission secrète d’importance vitale… La classe ! Il déplorait cependant le fait d’avoir trois compagnons d’aventure pour l’aider, ôtant un peu de prestige à sa toute récente nomination. Oui, car maintenant, il était Capitaine de mission ! Ne pas avoir trouvé cette femme aux gros seins qui le cherchait aussi l’embêtait… Mais tant pis, elle attendra.

Deux de ses futurs acolytes avaient d’ailleurs été convié à la réunion , ils connaissaient le plan comme lui maintenant et savaient qui était le chef. Lui, l’Eca nu ! Et Curieux !

Le premier de ses frère d’arme, même si là, il aurait pu dire Sœur d’arme, il la connaissait bien puisque tout comme lui, elle appartenait au clan des Dragonniers. Woodini, Wood, ou comme on aimait la surnommer dans la guilde, Bois Sorcier. Trop grande, et avec trop de muscles pour créer la moindre attirance sexuelle avec lui, ils avaient quand même réussi à tisser des liens d’amitié. Son caractère atypique, voir excentrique, et son humour décalé étaient connu au sein de l’alliance. Et par les ivrognes fréquentant les tavernes de Frigost, lieu ou, tout le monde le savait, elle aimait traîner tard le soir… Comme à son habitude, elle ne passait pas vraiment inaperçu… Non pas qu’elle fût belle, avec son nez en bec de kido, mais contrairement aux gens normaux qui préféraient se vêtir d’habits aux couleurs sobres de l’alliance ou de leur guilde, Wood portait des équipements derniers cri rose fuchsia. Elle était comme ça, que voulez-vous…

Son second frère d’arme, lui, il ne l’avait jamais côtoyé. Son nom lui disait bien quelque chose… Sub… Sub… Sub... Ah mais oui ! Le Iop renommé pour ses compétences linguistiques indéniables! L’érudit du Bwork ! Le tourmenteur de mots ! Le pourfendeur de grammaire ! Le saboteur de la diction contemporaine ! Illustre écrivain incompris du monde des douze ! Oz avait bien, une fois ou deux, essayé de lire un de ses livres, mais dû, à l’époque, vite se rendre à l’évidence qu’ils n’avait pas la maitrise et la capacité de déchiffrement en néologismes et gribouillages qu’un bibliothécaire ou un grand lecteur pouvait acquérir après une multitude d’années d’études approfondies et, qui lui aurait permis de comprendre ce que cet auteur illustre aurait bien pu écrire ou raconter... Un gars célèbre dans son équipe ! La classe ! Il pensa même à lui demander un autographe, mais se ravisa en se disant… Que personne, y compris lui, n’aurait su ce qui était écrit sur le bout de papier…

Content de ses coéquipiers, le joueur de carte gratifia toutes les personnes du camp qu’il croisait de son large sourire et de "Bonjour !" bien audibles au beau milieu de cette nuit noire et paisible. Même si ces personnes étaient pour la plupart des gardes endormis debout ou des commis de cuisines qui s’affairaient à leurs tâches en courant, tous lui répondirent par un sourire, une bouche laissant découvrir un filet de bave et un ronflement ou un "B’jour" rapide.

Sans même s’en apercevoir, le petit groupe arriva devant une bannière à l’écart des autres tentes. Blanche comme la neige, un symbole rouge sang arrondi, trônait en son centre. L’Eca ne connaissait pas ce blason, pas cette guilde, mais en le regardant, il avait l’étrange impression de se sentir plus fort, plus courageux, plus… Puissant.

-" Honneur, susurra Woodini. Sa voix était à peine audible et Oz eut bien du mal à comprendre qu’elle parlait du blason devant eux.

- GLOIRE ET HONNEUR QUE L’ON EGORGE UN BOUFTOU ! Cria Sub en les regardant avec un sourire édenté. Là, Oz ne comprit pas de quoi il était question.

- C’est une guilde ancienne qui regroupe très peu de guerriers… Honneur est leur nom, mais aussi leur devise… ils ne sont pas connus car ils ne recherchent ni la gloire, ni la richesse, mais l’Honneur. Tu peux être sûr qu’en citant une bataille, ils y étaient et se sont battu… Ce sont de grands et farouches guerriers. Indomptables… Ce genre de tueurs se fait de plus en plus rare de nos jours et ils n’ont plus recruté depuis une dizaine d’année… Si tu veux un conseil, ne les insulte jamais, révéla la Sadida d’une voix plus audible.

-Je comprends pas, y’a qu’une banni… "

A peine eut-il le temps de commencer sa phrase qu’une tente immaculée apparue devant eux. Bouche bée, l’Eca émit un « Waaaaaaaaaaaa » d’admiration en découvrant la puissance du sortilège d’invisibilité, capable d’occulter une tente grande comme une petite maison.

L’air autour d’eux vrombit. Une fois, deux fois… La tente ne bougea pas quand un vent puissant vint les frapper de plein fouet et les força à se couvrir les yeux. La bannière claquait tel un fouet au rythme endiablé du vent, et menaçait de s’envoler sous ses assauts répétés. Les feuilles volaient, les arbres tremblaient, la poussière les encerclaient, comme si une tornade se formait autour d’eux et du blason branlant. L’air devint lourd, chaud, comme si un soleil était en train de naître à quelques mètres d’eux. La compagnie eut du mal à rester debout. Les sortilèges, Oz ne les connaissait pas… Qui pouvait créer un vent d’une telle puissance qu’il le forçait à ployer les genoux ? Qui pouvait modifier la température et les faire transpirer à grosses goûtes ? Qui était capable de contrôler une telle puissance ?

Aussi rapidement que le vent apparu, il disparut.

Aussi rapidement que la chaleur les encercla, elle les libéra.

Quand ils se relevèrent, se tenait devant eut un homme. Ses yeux bleus les regardaient fixement derrière un effroyable masque en sang séché.


Sarynox


Dernière édition par Eric-Cartman le Jeu 25 Juil - 14:17, édité 2 fois

_______________________
Noot! Noot !
avatar
Eric-Cartman
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 08/04/2009
Localisation : Nord, près de Lille

Personnage
Classe: All ou presque
Niveau:
200/200  (200/200)
Guilde: Dugrimst Shur'tugal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Alliance DEI

Message  Eric-Cartman le Jeu 25 Juil - 14:17

L’attente

Dans un épais brouillard, le petit groupe marchait depuis une vingtaine de minutes au milieu des silhouettes d’arbres fantomatiques de l’île des spectres. Ne voyant pas ou ils se dirigeaient, Oz fermait la silencieuse procession, guettant le moindre mouvement, le moindre bruit, la moindre odeur… Parfois, il laissait tout de même son esprit vagabonder, s’interrogeant sur la guilde Honneur, sur ce mystérieux Zobal ou encore et toujours sur la femme qui le demandait… C’est d’ailleurs lorsque son esprit était bien loin de son corps et imaginait une Sramette nue qu’une voix, toujours la même, le fit encore sursauter.

- "Foutu brouillard… D’jà qu’fais noir et en plus ça… J’vois qu’m’ême po d’où qu’c’est qu’j’marche. M’étonnerait po qu’l’un d’entre nous s’casse la gueule et s’fasse bouffer par ces foutus esprits" dit Sub, le ton râleur mais la voix basse.

Depuis leur départ du camp DEI, Sub n’avait cessé de pester contre tout et n’importe quoi… "Zy m’cape m’gratte", "Ch’faim on mange quand ?", "C’ou l’toilettes ?" … Le supportant comme ils le pouvaient les autres furent néanmoins contents d’arriver dans une petite prairie faisant face aux vestiges fumants de l’ancien et majestueux pont de Grobe.

D’une taille impressionnante le pont était encore, il y a deux jours, une magnifique œuvre architecturale. Affront aux fantômes, gardien de l’île, il avait été le signe pendant plusieurs décennies de la puissance économique de Pandala. On disait qu’il avait été construit en un an jour pour jour par une élite de Pandawa sobres, mais, personne n’était dupe, les Pandawa n’étaient jamais sobres.

Allant près de l’eau, l’Eca essaya de discerner des mouvements de l’autre côté de la berge. Il dû vite se rendre à l’évidence que le dense brouillard qui étouffait l’île ce matin était impénétrable. Sa tâche ne serait que plus ardue car tout se ferait à l’ouïe.

Ainsi, sans un mot et sans un bruit, ils allumèrent un gigantesque feu. Ses compagnons, s’installèrent autour de celui-ci, cherchant pour certains dans les flammes du courage, pour d’autres de la force et pour Sub une brochette de viande de Pandikaze qu’il avait fait tomber dedans. Au bout d’un moment à les contempler, Oz alla les rejoindre en baillant.

- "AAAAAAaaaaaAAAAhhhhhhhhhhhhhh… J’suis Ozenrol, je t’ai jamais vu, et je ne connais pas ta guilde, tu peux te présenter un ptit peu pour que je sache avec qui je vais me battre ? dit l’Eca, tendant la main vers l’homme masqué qui contemplait le feu.
- Je suis Kenny, de la guilde Honneur" répondit l’homme sans même le regarder ni lui serrer la main.

Oz regarda Wood d’un air interrogateur. Celle-ci lui répondit d’un haussement d’épaule et d’un sourire en coin. Quand il regarda Sub, en quête de renseignement, il le vit essayer de retirer sa brochette des flammes à main nu en se brûlant...

Au moins, j’ai son nom. Au besoin, j’aurais qu’à l’appeler et s’il est aussi fort qu’il en a l’air, il viendra m’aider…


Sarynox

_______________________
Noot! Noot !
avatar
Eric-Cartman
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 08/04/2009
Localisation : Nord, près de Lille

Personnage
Classe: All ou presque
Niveau:
200/200  (200/200)
Guilde: Dugrimst Shur'tugal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Alliance DEI

Message  Eric-Cartman le Jeu 25 Juil - 14:18

L’allié

Il se réveilla en sursaut. Repoussant à la va vite ses couvertures et cherchant à reprendre son souffle, il s’assit sur son matelas de fortune. Lorsque le sommeil l’avait emporté, Dame Lune trônait haut dans le ciel. Combien de temps avait-il dormi ? Deux heures maximum à en juger par la nuit qui régnait encore Mais la lune, ou est-elle ? Foutu brouillard… On n’y voit rien… Ils ont attaqué ?

-« N’aies crainte. Tu as encore le temps… Ils ne seront pas là avant deux, trois heures. Ils ont eu quelques soucis pour la fabrication de barques. Elles avaient tendance à prendre l’eau dès qu’ils s’approchaient un peu trop de Grobe… »

Face à l’étendu d’eau, il était là. Ses vêtements étaient mouillés et avaient laissé dans l’herbe une petite flaque d’eau sous sa grande et longiligne silhouette. Lorsqu’il se retourna pour regarder Oz, il lui sourit. Le joueur de poker fût surpris de le voir sans masque. Ses deux yeux bleus le regardèrent un instant puis se figèrent dans le feu.

Une femme l’aurait décrit comme irrésistiblement beau avec son regard azur, ses pommettes hautes, ses longs cheveux blonds s’arrêtant sur ses puissantes épaules et son sourire angélique, Oz le savait. Mais n’étant pas de ce bord, lui ne pouvait s’empêcher de voir en ce Zobal tout ce que le terme guerrier signifiait.

Puissamment musclé, l’homme au masque tenait dans sa main droite une effroyable épée longue de deux mètres. Ce genre de lame était prévue pour être utilisée à deux mains, pourtant, il ne semblait avoir aucune difficulté à la soutenir en l’air. Sa tunique blanche, près du corps dévoilait une musculature importante et travaillée. Mais ce qui marqua Oz était encore une fois son regard.

Un regard de prédateur.


Sarynox

Spoiler:
Dans le prochain chapitre, retrouvez mes braves compagnons au sein d'une bataille sanglante et terrifiante. Comment les DEI vont-il s'en sortir (Si ils s'en sortent) ? Vous le saurez dans le prochain chapitre!

_______________________
Noot! Noot !
avatar
Eric-Cartman
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 08/04/2009
Localisation : Nord, près de Lille

Personnage
Classe: All ou presque
Niveau:
200/200  (200/200)
Guilde: Dugrimst Shur'tugal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Alliance DEI

Message  Qese le Jeu 25 Juil - 18:12

Sympa Smile
avatar
Qese
Nouveau membre
Nouveau membre

Date d'inscription : 09/04/2010
Age : 25
Localisation : Port de Madrestam

Personnage
Classe: Féca
Niveau:
200/200  (200/200)
Guilde: Bismuth

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Alliance DEI

Message  -Roxane- le Jeu 25 Juil - 23:17

Si c'est censé être un texte de présentation, c'est beaucoup trop long. Pour être honnête je n'ai pas réussi à tout lire.

Après si ce texte sert juste de "Back Ground" de l'alliance DEI why not, c'est pas mal ^^ Mais seuls les plus mordus de RP le liront quoi... Enfin je pense.
avatar
-Roxane-
Membre

Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 24
Localisation : Anywhere

Personnage
Classe: Osamodas
Niveau:
200/200  (200/200)
Guilde: -HardGamers-

http://hardgamers.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Alliance DEI

Message  Eric-Cartman le Ven 26 Juil - 9:04

A la base, j'avais fait une petite mise en scène (celle du pont) et avais fait en sorte de finir la texte en ne dévoilant pas le futur de la bataille.

Mais des non férus de RP me l'a demandé donc je me suis exécuté.

Après c'est sûr, je te l'accorde, c'est "long" mais d'un autre côté je me dis que non, pas du tout. L'univers d'AG est vaste, on peut faire tellement de scenario si on s'en donne la peine...

_______________________
Noot! Noot !
avatar
Eric-Cartman
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 08/04/2009
Localisation : Nord, près de Lille

Personnage
Classe: All ou presque
Niveau:
200/200  (200/200)
Guilde: Dugrimst Shur'tugal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Alliance DEI

Message  ozenrol le Lun 29 Juil - 22:31

J'passe pour quoi là?!
Moi tu sais que j'aime bien tes RP Wink
La suite !
avatar
ozenrol
Membre

Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 25
Localisation : Lyon

Personnage
Classe: Chaton !
Niveau:
200/200  (200/200)
Guilde:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Alliance DEI

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum